Jeux de mains

La comédie c’est la vie et la vie ne tient rarement qu’à un fil ; les marionnettistes le savent bien. Glissant sur les canaux de Venise, les masques se croisent et s’aguichent du regard.
La comédie bat son plein et, dans un coin, Pierrot, le visage enfariné, aime Colombine qui aime Pierrot d’un amour espiègle.
Mais qui tire les ficelles de leurs péripéties amoureuses ? Qui anime le manteau d’Arlequin, ce coquin qui se cache derrière ses pantalonnades pour jeter des regards en coin vers la belle coquette ?
Et à qui sont ces mains qui s’agitent sur leurs têtes ? Vous n’en saurez rien, la comédie s’en va, s’en vient !

Après la triste période où il a fallu coudre de vrais masques « homologués », est revenu pour moi le temps des masques joyeux et mystérieux. Ceux des personnages de la Commedia del Arte d’un joli tissu, associé à un tissu vintage, trouvé en brocante, au superbe imprimé de branches de pommier en fleur et aux tissus « satin fermière » que j’affectionne particulièrement.

Après découpage, perlage, broderie, assemblage et matelassage, j’ai obtenu quatre scènettes qui constituent les décors des volets intérieurs de mon atelier.

J’ai terminé juste à temps pour pouvoir les accrocher devant les fenêtres dépourvues de volets extérieurs. Ils me protègent du soleil et de la chaleur.

Côté Est
Côté Ouest

J’en suis contente, c’était impossible d’accrocher des rideaux à cause de la poutre dans l’angle. Après avoir imaginé toutes sortes de solutions non adaptées, j’ai pensé à ces volets qui sont finalement très efficaces : isolants, légers, faciles à poser et à déposer et… uniques !

Et pourquoi ne pas envisager un autre style pour un décor plus estival ?

14 réponses

  1. Arlette Cretin-Maitenaz

    Magnifique !!!ton atelier et ses fenêtres superbement habillées, partie sur ta lancée….d’autres jeux (de rideaux) pour varier le spectacle .😍👏👏👏❣

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.