Art hors les murs – Art brut : « La Fabuloserie »

Après Noyers-sur-Serein nous voici donc à Dicy pour visiter un musée « hors les normes » ou plutôt une maison-musée, une maison-passion : La Fabuloserie. Les personnes qui vous accompagnent dans cette visite sont passionnées et passionnantes et -allez, c’est facile mais je ne résiste pas- ce moment fut fabuleux !

« Tout est étrange, tout est surprenant, tout est insolite, tout vous agresse, tout vous enchante. »

La Fabuloserie, c’est le temple du rêve, de l’imagination, de l’émotion.« 
 

Alain Bourbonnais (fondateur du Musée)

« La fabuloserie n’est pas un musée à proprement parler, c’est un lieu, un cabinet de curiosité, une caverne d’Ali-Baba »…

Caroline Bourbonnais, l’épouse d’Alain Bourbonnais, nous raconte ICI l’histoire de la création de ce lieu.  

Les photos sont interdites, sauf à l’extérieur, voici donc quelques photos du parc. Il permet de découvrir une catégorie bien particulière de l’art hors-les-normes : les créations de plein-air d' »habitants-paysagistes ». Créations miraculeusement découvertes à temps et sauvegardées dans ce parc, car

« …il semble bien que l’idée des gens simples, sans références culturelles sinon des images de magazine, de vouloir métamorphoser leur univers quotidien en un lieu fabuleux, d’autant plus fabuleux qu’il entoure le plus souvent une maison de la plus banale architecture qui soit, que cette idée ait été très répandue, mais que la plupart des ces ouvrages (qui en général scandalisent les voisins) ont été détruits. »

j-k1gibjdmwsxrpogg9gt58fkqc500x375

0__h4n_hwwyc4et7o2dmtkiqqqe400x483

on l’appelle le parc habité… et pour cause…

8grz5flsnmuemy4d05gn79vvs5i500x380

tmc3j9muapxt1iqw_yp_x87hrvq500x327

vi5hlqoixvrnnkkzb4u4pivjlbq500x375

rj5cw5dm096e9jlqlmylmchi8go500x390

jtzonxkpymfgeb9agxkw-ycbh1a500x375

l12qf2akup11bv9o-7rq2kuzxvy500x375

xxstkyoqqwfmn7cgndt_em6eewi500x495

Et on reste médusé devant l’extraordinaire, l’émouvant manège de Pierre Avezard dit « Petit Pierre »,
« démonté de sa ferme beauceronne et reconstruit méticuleusement dans ce parc ».

Il s’agit d’une création monumentale, chef d’oeuvre d’un art cinétique brut, sauvegardée par
Alain et Caroline Bourbonnais à la fin des années 1980.

bmmt6-wjxqkaqfqkiv4izm7n5ba650x926

Voici deux vidéos :

dans la 1ère, Caroline Bourbonnais nous parle de Petit Pierre, son handicap, son enfance difficile ; elle nous explique comment il construisit ce fabuleux manège.

Quel acharnement, quelle passion ! 

Dans la seconde, on voit Petit Pierre travailler à son manège, l’oeuvre de sa vie.

Pour plus de renseignements et pour avoir une idée des collections du Musée, consultez le très beau site.

Je termine avec ces mots de Caroline Bourbonnais : 

Dans ce lieu ouvert sur la vie, il y a un climat. Les œuvres et la chaleur du lieu forment un tout magique, onirique, dépaysant, vivifiant, ludique, dynamisant. « on n’en ressort pas comme on y est entré. » Cette phrase, on l’entend si souvent, mais aussi : « Peut-être, nous aussi, on pourrait ? » Les conversations qui s’y engagent, la connivence qui y naît font qu’on s’y sent bien, qu’on y revient …

Et qu’elle en est l’explication ?

– Je crois qu’il faut la chercher dans le miroir que sont ces œuvres, compréhensibles par l’affectif. Des êtres simples et qui vont droit au but en toute innocence, liberté, primitivité, qui osent faire, qui osent rêver tout haut pour se faire, en toute gratuité, une vie tellement plus onirique que celle qu’ils sont obligés de supporter.

Nous vivons, c’est vrai, dans une société matérialiste tellement banalisée, et stressée par-dessus le marché car la course à la carotte se fait de plus en plus rapide, que notre imaginaire, notre besoin vital de rêve nous sont dérobés.

Que veut dire la Fabuloserie dans ce contexte ? Elle porte ce message d’espoir, de confiance en l’homme en donnant à voir ceux qui ne se sont pas laissés spolier de leur imaginaire. »

Voilà, il ne vous reste plus qu’à patienter pour vous rendre sur place (ouverture uniquement du 1er avril au 2 novembre).

Mais tout de suite (et jusqu’au 13 mars 2016), ne manquez pas de visiter la spectaculaire exposition en cours à la Halle St-Pierre à Paris. On peut y retrouver plusieurs œuvres prêtées par la Fabuloserie, dont les Turbulents d’Alain Bourbonnais, les chariots de Joël Négri, les bonbonnes et petits théâtres animés et illuminés d’Albert Sallé…

wygjvydcxbkjhmtf9e-vy6ckwi0250x362

S’ils ne sont pas en mouvement, demandez à voir fonctionner les théâtres de Sallé et les « électromécanomaniaques » ou sculptures animées de Gilbert Peyre.

Là aussi, photos interdites . Celles-ci ont été trouvées sur le Net. 

l35wrihcukephme7mdqw_q06i-i500x515

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s