L comme… Léa

mmtkfskeazsinzhfdrncfcfamnm300x214

xcj0zcecjx12lfunm0qf2gvdpik500x688

Ne pleure pas Léa !

Que se passe-t-il, ça ne va pas ?

Que fais-tu là, assise éplorée et nue, le visage baigné de larmes ? Tu vas prendre froid !

Comment ? Parle plus fort, je ne t’entends pas. Que dis-tu ? « L’hiver… » Mais l’hiver n’est pas encore là, Léa, et le vent qui chante au travers des arbres a la tiédeur des soirées d’été ; même nue tu ne risques pas d’attraper froid, je t’assure !
Ce qui ne te donne pas raison pour autant d’aller ainsi dévêtue ! Non ?

Ah, tu n’as rien à te mettre ! Je vois. Enfin je vois…, je ne sais pas ; je vois surtout que tes placards débordent de linge, de robes et de vêtements de toutes sortes. Mais tu n’as rien à te mettre, dis-tu, et je te crois.
Chaque jour est différent et puisqu’on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve, comment se glisser deux fois dans la même robe ? La vie est un perpétuel changement ; il faut bien suivre le mouvement… Mais à quoi bon pleurer ? Il faut le faire gaiement !

Alors ne pleure plus Léa, sèche tes larmes et retrouve le sourire, j’ai, chez moi, une multitude de bobines qui déborde de mes tiroirs. Il y a là des fils de toutes les couleurs : des bleus, des jaunes, des verts et des plus rares encore, dignes d’enchanter la palette d’un peintre ou de rehausser les couleurs du monde.
J’ai aussi, -fait attention ça pique- mille chas de toutes tailles, des grands, des moyens, des petits qu’il te suffit d’enfiler pour coudre la tenue de tes rêves.

Calme tes sanglots, Léa, ton murmure se perd au creux de mes oreilles…
« Qu’est-ce qu’un fil sans trame ? »
Un tissu sans histoire, une vie sans espoir, une boutonnière sur une peau nue qui saigne et se déchire, un manque, une souffrance et un désir aussi… Tout et rien à la fois, je sais et tu as raison. Même rouge, un fil n’a pas de sens hors des tissus qu’il lie et relie.

Mais ne pleure pas, Léa ; Léa, ne pleure pas ! Au fond de mon armoire, débordant des étagères, s’empile une montagne de coupons étonnants. Des bouts de tout et de n’importe quoi aux imprimés effarants, des vieux et des neufs, des anciens et des modernes, des rescapés d’improbables naufrages et d’autres qui viennent de très loin. Des mondes, mieux même, un univers de morceaux de tissus choisis, élus et précieusement sauvegardés.
Là, Léa, tu trouveras ton bonheur et retrouveras ton sourire. Fouille, ne te gêne pas !

Encore ? Mais tu vas te noyer ! Allons, remets toi, Léa, ça va bien comme ça. Il est temps de remiser ton chagrin. Non ?

Tu ne sais que faire de tous ces cotons, ces lins, ces soies, ces velours bariolés et dépareillés ? Tu me surprends là, Léa !

Quoi ? On te prendra pour Cendrillon, pour Arlequin ou même, pire, pour un caméléon ??!!

Ah ! Tu veux une robe de Princesse, de Colombine ou bien d’organdi ? Une robe faite d’azur, de soleil et de nuit ? De lune aussi ?
Et puis tu veux qu’elle soit fraîche, douillette et jolie !

Ce n’est pas rien, mais pourquoi pas, Léa ? C’est ton caprice, ton rêve, ton histoire et pour coudre, tu n’as pas besoin de moi. D’ailleurs, tes yeux brillent déjà…

Ne pleure pas, Léa !

lws1_xfvxdgroc2j3q5h2gdg3i500x660

 

1 réponse

  1. FilFollet

    1 NeverendingCraft Jeudi 4 Juin 2015 à 06:23
    Belle réalisation et j’ai beaucoup aimé le texte ! je crois bien qu’avec nos placards à toutes, nous pourrions aider toutes les Léa de la terre !!! … Alors on arrête de pleurnicher ok ?!!!! bizzzzzzzzzz

    2 AnneC Jeudi 4 Juin 2015 à 07:04
    Une Léa en pleurs ?… Parce qu’elle n’a rien à se mettre ? Et qu’elle désire une robe d’azur et de lune, de soleil et de nuit ?! Nous voilà toutes des Léa à consoler, alors !…Quel beau brin de plume …

    3 Sonja Jeudi 4 Juin 2015 à 07:26
    Qu’elle les belle ta « Léa »! Vivement la suite des aventures 😉

    4 Chris Jeudi 4 Juin 2015 à 08:03
    Pauvre Léa ! Mais ce très beau texte a du la consoler

    5 m_haumaitre@orange.f Jeudi 4 Juin 2015 à 08:57
    Superbe, tant dans la réalisation que dans le texte. Bravo

    6 Bénédicte Jeudi 4 Juin 2015 à 20:17
    Ta Léa est magnifique et ses larmes la rendent encore plus belle!

    7 LianeM Jeudi 4 Juin 2015 à 20:21
    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce beau texte. Merci.
    Amities

    8 ManinouMalou Vendredi 5 Juin 2015 à 13:05
    Géniale cette histoire.

    9 Brin de fil Samedi 6 Juin 2015 à 21:18
    Toujours le même plaisir…..voilà une vraie belle histoire !!! finalement ce petit personnage est bien sympathique .

    10 artspassions Dimanche 24 Janvier à 15:22
    très belles créations …… merci pour les yeux @ bientot^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s