Aigu’illes en Luberon 2015

gq-n0_mwxsvhnecxyyaeehpaq300x212

Cette année encore, la route de la création textile nous emportait à travers 13 villages du Sud Luberon, près d’Aix-en-Provence, pour les 4èmes rencontres internationales de Patchwork et d’Art Textile. La Motte d’Aigues, Ansouis, Grambois, La Bastide des Jourdans, Peypin d’Aigues, Mirabeau, St Martin de la Brasque… qu’ils fleurent bon la Provence tous ces jolis villages entourés de champs tachetés du rouge des coquelicots, avec leurs belles places, les fontaines, les terrasses sous les parasols…

gnqdaq-xljtoulzpuuji83jddds500x502

13 villages et 27 pôles d’exposition, de quoi faire briller les yeux, nourrir l’inspiration, faire s’envoler l’imagination et aussi donner envie d’essayer de nouvelles techniques, de les mêler à nos propres techniques pour faire jaillir de l’imprévu !

Le fait d’aller d’un village à l’autre peut sembler contraignant parfois, mais découvrir une nouvelle créatrice, un autre créateur, dans un nouvel et superbe endroit (temple, église, moulin, bastide…), ménage des moments de promenade, permet de prendre son temps et d’apprécier pleinement l’accueil toujours très sympathique des exposants, tous plus passionnés les uns que les autres et prêts à échanger et partager leur passion et leur savoir-faire.

Vous l’aurez compris, comme en 2011 ICI et en 2013 ICI et ICI, j’ai été enchantée par la qualité et la diversité des œuvres présentées. Il y en avait pour tous les goûts et si je n’ai pas tout aimé, j’ai aussi pu admirer des merveilles. En voici un aperçu, absolument pas exhaustif, mais tout de même de quoi se faire une petite idée. Les photos ne rendent pas justice aux œuvres présentées, n’hésitez pas à cliquer pour les agrandir.

 

 A Mirabeau, j’ai « fouillé » avec délices dans la valise de Nadine Levé,
pleine de vêtements anciens brodés de textes poétiques.

5hqwv2-3rbfkiqgrtdhesynezsu373x499

5jypqz6t58t6o_rsct4hr9a7t-w373x497

buerqpxj1kdnf42hodppfhyjzfi373x497

rdjivz6bvawmap2gune8tqza9cy373x497

zbmiastsq9pmslmhwkxvgpi-yeq373x497

6hilwdnrl_mdjixgbij-8ogsfuu373x497

Nous reviendrons à Mirabeau, mais pour l’instant roulons vers
Beaumont de Pertuis, où la broderie contemporaine de Dimitri Vontzos
jouait avec l’eau et le feu

k-usv352ubq4kcmndwut9jp9fw667x500

ga9hd1m1er7qnkkbptctzgyri-g375x500

ltvnf98p6whrs7zklwtwbrcoknw375x500

L’église de La Bastide des Jourdans servait d’écrin aux dentelles contemporaines de Marie-Thérèse Bonniol.

mzxgmokxtqzyw-hzzmjvlzqckqk500x375

mgclbze7mzncnruzeluofkhzkyc375x500

3coaege4nwrhmwh9mec7xoy6hvg375x500

Chez Nicole, on pouvait voir les ouvrages en laine feutrée de Cécile Meraglia
(si difficiles à rendre en photo)

isgngdsqxr7srcdaykpcbxzsfxk375x500

tjiqvqgb8zhewtpyhwz7a7lhlgo375x500

odumiq8h4l1m2-s0pzl-jaikm3q375x500

La suite, demain…

 

2 réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s