La chatte métamorphosée en femme

y4ecxttmtwha1vdflrcitvjgleu250x243

Difficile de reprendre le cours habituel après la semaine qui vient de s’écouler, de se convaincre que le futile, le dérisoire sont nécessaires aussi… J’ai pensé que ce serait une bonne idée de me faire aider par un joli texte et qu’il était temps de vous montrer ma cinquième fable à la mode crazy. Terminée depuis des mois, il ne restait que quelques perles à ajouter ; c’est chose faite !

fthsrx8l1snod3izv9yaxcprs5o500x303

Un homme chérissait éperdument sa Chatte ;
Il la trouvait mignonne, et belle, et délicate,
Qui miaulait d’un ton fort doux.
Il était plus fou que les fous.

cz13k5ycqotalromstgpk5rykrm500x684

Cet Homme donc, par prières, par larmes,
Par sortilèges et par charmes,
Fait tant qu’il obtient du destin
Que sa Chatte en un beau matin
Devient femme, et le matin même,
Maître sot en fait sa moitié.

dlsqnd5rf4-s8ldk7pbha3ormqg500x677

Le voilà fou d’amour extrême,
De fou qu’il était d’amitié.
Jamais la Dame la plus belle
Ne charma tant son Favori
Que fait cette épouse nouvelle
Son hypocondre de mari.

q9meyaldfgcyou2kkp3h4fvujho500x660

Il l’amadoue, elle le flatte ;
Il n’y trouve plus rien de Chatte,
Et poussant l’erreur jusqu’au bout,
La croit femme en tout et partout,
Lorsque quelques Souris qui rongeaient de la natte
Troublèrent le plaisir des nouveaux mariés.

jpvfhidnqhvgir2y7as5idimurc500x684

Aussitôt la femme est sur pieds :
Elle manqua son aventure.
Souris de revenir, femme d’être en posture.
Pour cette fois elle accourut à point :
Car ayant changé de figure,
Les souris ne la craignaient point.

ff5ewdr6y9jvpaywgqfmx9juwlu500x654

Ce lui fut toujours une amorce,
Tant le naturel a de force.

n2rmiq813ni0dujlvv0g87_xgxw500x385

Il se moque de tout, certain âge accompli :
Le vase est imbibé, l’étoffe a pris son pli.
En vain de son train ordinaire
On le veut désaccoutumer.
Quelque chose qu’on puisse faire,
On ne saurait le réformer.
Coups de fourche ni d’étrivières
Ne lui font changer de manières ;
Et, fussiez-vous embâtonnés,
Jamais vous n’en serez les maîtres.
Qu’on lui ferme la porte au nez,
Il reviendra par les fenêtres.

Jean de La Fontaine

jnwujzsxbeeytz5yliwixymkvj0500x390

0pqqolnjjmgbu3lm4p_bsrx_t0o600x558

53 cm x 53 cm

3 réponses

  1. FilFollet

    1 gazounette Mercredi 14 Janvier 2015 à 16:28
    Ben ça alors j’en reste baba!
    Une réussite

    2 bricolosdulundi Mercredi 14 Janvier 2015 à 17:26
    toujours aussi fan ! Bravo Marianne .

    3 Dane Mercredi 14 Janvier 2015 à 18:01
    Je suis ébahie, je ne connaissais pas. Et le rendu de cette fable est superbe
    Oui, nous avons besoin de futilités sinon la vie de serait pas si rose que ça (d’ailleurs on voit ce que ça a donné) nous devons sortir et nous faire plaisir aussi.
    Continue nous on adore
    Bizzzzzzzzzzzzz

    4 Espercoquette Mercredi 14 Janvier 2015 à 18:24
    Superbe !

    5 NeverendingCraft Mercredi 14 Janvier 2015 à 18:36
    De la futilité comme çà j’en veux tous les jours … Encore une histoire … croustillante ! Je prépare la soupe donc je passe en coup de vent mais je reviendrai voir les petits détails un par un … quelle dimension fait ton carré au final ? Bizzzzzzz ou plutôt Mmmiiiiiiiiiaaaaaaaou !

    6 Brin de fil Mercredi 14 Janvier 2015 à 19:07
    Voilà qui me fait du bien et m’encourage à reprendre l’aiguille !
    Merci et BRAVO !!!

    7 fannymaje Mercredi 14 Janvier 2015 à 19:22
    Quelle merveille!!!! quelle imagination débordante….. J’adore un peu de légèreté dans ce bas monde bisous

    8 wendy Mercredi 14 Janvier 2015 à 21:03
    Je ne connaissais pas cette fable, j’adore son rendu en image brodée et tous ces détails… fabuleux

    9 Coeur de freesia Mercredi 14 Janvier 2015 à 21:16
    Oui j’ai le même sentiment que toi. Comment parler de petites choses futiles au milieu de toute cette pesanteur ambiante ?
    Mais tu as raison, il faut se lancer car la vie suit son cours. Et ta broderie est superbe. J’avoue que ce soir je suis fatiguée, et que je ne comprends pas toutes les subtilités de cette fable. Il va falloir que je revienne la lire à tête reposée 😉

    10 reve de souris Mercredi 14 Janvier 2015 à 21:31
    Oui moi aussi,j’ai beaucoup de mal à revenir vers la toile…..futilité, plaisirs partagés, face à ce chaos …. difficile de repartir….et pourtant, la vie est là, elle continue!
    Merci pour ce très beau moment, je ne connaissais pas cette fable que tu as merveilleusement mise en image! Bravo!

    11 FilFollet Mercredi 14 Janvier 2015 à 22:59
    Merci à toutes !

    @ NeverendingCraft : dimensions = 54 x 49 cm

    @Coeur de freesia : résumé de l’histoire = « chassez le naturel, il revient au galop ! »

    12 AnneC Mercredi 14 Janvier 2015 à 23:49
    Très belle broderie, Marianne…et quand on fait du beau, on fait du bien, toujours…
    Pourquoi est-ce que les paroles de cette chanson de mon enfance me reviennent ?… « Oh chat, oh chat, c’est mon mari ! Mon dieu quel homme, quel petit homme !…
    Peut-être parce que, dans la chanson, c’est le mari qui se fait croquer !!…:-)

    13 domino34 Vendredi 16 Janvier 2015 à 09:04
    e connaissais pas non plus cette fable mais magnifique ton interprétation !!! Elles sont maousses tes souris !!! la Belle ne doit pas être à jeun après ça !!!!! belle journée

    14 Coeur de freesia Vendredi 16 Janvier 2015 à 22:16
    Oui, à relecture je comprends mieux 🙂
    Et c’est avec grand plaisir que je viens revoir les détails de ta broderie. Bonne soirée

    15 patch et plus Mardi 20 Janvier 2015 à 12:29
    De se faire du bien , n’est pas futile … bien au contraire
    en plus, tu nous en met plein les mirettes et ça nous fait un bien fou à nous aussi…
    nous en avons tous, bien besoin…
    biz

    16 Fabienne Mardi 20 Janvier 2015 à 18:25
    Superbe, joyeux ! Cela raconte une histoire qu’on a envie de redécouvrir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s