Woolstock à Paris

Vous êtes nombreuses à attendre des nouvelles du rassemblement de dimanche à la Gare de l’Est. Donc, pour celles qui ne suivent pas l’événement sur FB, voici l’excellent résumé publié par Anna (Madame Délit Maille, organisatrice de ce fantastique projet). J’adore sa façon de raconter et j’ajoute quelques photos !

« Un petit résumé de la journée?

C’était très fantastique. 

En moins résumé, le bataillon des Parisiennes était impressionnant, d’autant plus qu’il y a eu le renfort d’aiguilles venues du Canada, d’Arles, de l’Est … A vue de nez, une bonne cinquantaine de gens, sous le soleil, sur le parvis de la Gare de l’Est. La seule journée très chaude de cet été, c’est celle-là qu’on a choisie pour se mettre au milieu d’une place sans ombre  !  L’installation était un peu roots, juste des chaises, pas de table, mais finalement on s’est plutôt bien débrouillé pour installer le campement.

jgruo9p2hj01seynyxrhjdulnra500x375

bejkgw7fqfskxfun6fdwcrjt5du500x375

Un immense merci à Anne, Valentine, Marie-Anne, Caroline, Marie-Hélène et Michel et Marianne qui sont arrivées tôt et qui ont toute l’après-midi assuré le relais pour transmettre les indications pour habiller les soldats. Du coup, on a pu faire 5 petits groupes où ça papotait chaleureusement en cousant.

bcrqohjsibxhzyktcjbrhkwhbs0500x375


C’était un peu comme Noël, les gens sont arrivés avec des vareuses, des pantalons, des chaussures, des casques, des tas de choses tricotées pendant des heures. MERCI !

Côté Banga et Curly, on avoue, on n’a pas assuré. Un petit peu d’eau, des biscuits de guerre (c’est bon, les biscuits ANZAC en fait), c’était minimaliste. Mais la valise était pleine, pas moyen de rajouter une bouteille.

soci8mu_fhvjmcbc8z8r7viott0500x375

Heureusement, il y a eu des cookies (très fantastiques aussi) et du Banga alsacien avec des bulles. Re merci.

3dnk4ktsgcedeq8wqz8rz4basls500x375


On a pu habiller environ une cinquantaine de tout-nus. Quand on en a habillé un, on comprend que ça fait beaucoup beaucoup . Et quand on sait comment les tricoteuses détestent la couture, c’est encore plus admirable. Re re merci.

qbqcca4_bgrnthxdjatmcgmgqrc500x375

3zgxtp9elj73zg7w7fswe3hp-i0500x375

wzyxcw8cupq5uid6nej8w25r7n4500x667


Pour la première fois, on a pu essayer d’installer un petit échantillon de l’armée. C’est la question, la seule, à laquelle on n’aura la réponse que le 5 décembre, quand tout sera en place : Est-ce que ça va fonctionner ? Est-ce qu’on va réussir à raconter ce qu’on voulait raconter ? L’absurdité de cette guerre, la folie qui a saisi le monde, les millions de vies minuscules broyées ? Sur le peu qu’on a vu, en dépit du polystyrène, du caractère brouillon de tout ça, on dirait que oui, peut-être ça peut fonctionner.

0mcfqrhislsfeswwdjl_no2ptc0500x667

kcixpm_n3kzjjlghsicn6uvmkpa500x375


Ce qui nous a pas mal rassuré là-dessus, ce sont les gens. Ceux qui se promenaient sur le parvis et qui s’approchaient, intrigués. On a pu discuter longtemps avec certains, et tous semblaient touchés. C’est vraiment étrange comme cette guerre touche les gens. Instantanément, tous rajoutaient leur histoire personnelle, un grand-père, un taiseux, à toutes les histoires tricotées par la Wool War.

6xlbjyjrrolgkznz6ss2gopnzm0500x375


Il reste encore Lyon samedi, et puis les Woolstocks, ce sera terminé. La prochaine grande ribouldingue, ce sera à Roubaix, et là on saura. Si ça fonctionne et pourquoi donc on a fait tout ça.

Les gens, merci ! »

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s