Balade sur le Rhône à Arles

Vue sur la ville depuis les quais de Trinquetaille.

A gauche, les arènes en cours de restauration et encore partiellement « emballées ».

 

lwuqesublnd-ay6tuqle2voapws

 

Nous prenons place à bord d’une barque à voile latine (triangulaire) 

 

8iq1wrqq3i4aii3-hab19-nngrg

et passons devant les vestiges du pont de chemin de fer

détruit pendant la dernière guerre et qui « repose » au fond de l’eau…

t6wrkbxgn45ikrnksoojpbxtpby

 

les clochers de St Trophime et de l’Hotel de Ville

 

wqj13poagxbceps9y-tkjnkrz4y

 

le chantier naval de Barriol

 

qmysnlzyx3f3yrmj_cmxwtrjxce

 

la « Flour de Rose » un « ratamare » (embarcation typique du Rhône), à rames et voile carrée

qui servait à faire le lien entre les gros bâteaux et le quai ;

celle-ci a été construite par les élèves d’un collège d’Arles. 

On peut constater que le Rhône est très bas en ce moment.

La hauteur des poteaux d’amarrage donne une idée du niveau qu’il peut atteindre…

 

tbnei1djtl4os233u6pnv1_csa4

 

1 réponse

Les commentaires sont fermés.