Boîtes à histoires, l’expo de Léa Stansal

Plus d’une centaine de boîtes cousues, rapiécées, perlées, brodées de soie, de ruban, de velours, de laine… sont accrochées sur des structures de bois légères, certaines tournent doucement devant nous, suspendues à un fil invisible.

Embellies de mille matières diverses, elles offrent un écrin à des personnages sortis des contes de notre enfance et des bandes dessinées. Elles accueillent des poupées, parfois seulement des têtes de poupées, des animaux divers, des algues, des herbes, des arbres, des poissons… tout un monde foisonnant et onirique, le monde de Léa…

Une fois de plus, Léa nous a préparé une magnifique exposition et nous tombons sous le charme de ses boîtes mystérieuses. Il faut passer et repasser plusieurs fois pour découvrir un nouveau détail, une boîte qu’on n’avait pas vue d’abord et qui soudain nous surprend et nous amuse ou nous émeut…

Impossible bien sûr de tout photographier ! Mais le livre, qui fait la part belle à une longue histoire, que je lirai dans le train, comporte une galerie avec de magnifiques photos.

Et puis on se perd dans les détails de deux superbes grands patchs placés à chaque bout de la pièce.

Bamby a offert à Léa la boîte remplie des tumbling blocks de ses élèves. Léa est ravie ! Elle ne veut pas qu’on les regarde avant elle ; elle se prépare à des moments de bonheur en les découvrant les uns après les autres ! Et lorsqu’on lui demande ce qu’elle compte faire de ces petits carrés, elle nous répond qu’elle a son idée… mais impossible d’en savoir plus !!!

pvlbjepvtl5yqfhchjxtxaziaee

 

1 réponse

Les commentaires sont fermés.