Ma vie dans les chiffons, page de septembre

Deuxième page de notre carnet textile, la page de septembre. Le thème était « Ecritures » avec pour consignes : au moins deux écritures sur un support « ancien », un écrit réel ou imaginaire, une tablette ou papyrus ou… créé avec la méthode de notre choix et une signature…

Voici ma page

kkqqgvftp09puje4tuu-bm8jxyg

J’ai créé un fond avec un carré en appliqué inversé que j’ai « vieilli » en le froissant et l’effilochant. J’ai ajouté à gauche une bande d’écriture japonaise (tu reconnais le tissu Sonja ?). On peut voir également un clé de sol et des notes qui sont l’écriture… de la musique !

Pour l’écriture ancienne, j’ai opté pour un « QUIPU » (prononcer quipou !) forme de comptabilité et d’écriture utilisée par les Incas, très mystérieuse car non encore totalement élucidée… Je vous en dis deux mots plus bas.

r62rq4opgnpanrns4npub241g8s

Pour l’écrit, deux vers du poème « Liberté » de Paul Eluard, toujours d’actualité et qui parle même de chiffons…

ec5dd2_w91deqgksp05xqfm2laa

Ma signature en bas à droite

5fd7c-hu31ddzvtlnqml50d3xfo

 

Et un petit crayon… pour faire joli !

****************

 

« Les Incas avaient un système de comptabilité. Les quipus leur servaient de calculatrice et de système de classement. Il s’agissait d’une corde à laquelle plusieurs autres cordelettes nouées étaient attachées. Chaque couleur représentait une classe d’objets, chaque noeud un montant. En quechua, la langue indigène du Pérou, « quipu » veut dire noeud.

Le quipu était utilisé pour le recensement et il pouvait fournir au gouvernement de l’empire une foule de renseignements à propos de la population, la récolte, les réserves d’or, etc. (…)

Certains archéologues pensent que le quipu était aussi utilisé comme aide-mémoire, notamment pour les épopées. Le vocabulaire quechua étant relativement restreint, chaque corde pouvait représenter un mot clef et la position des noeuds sur la corde certaines syllabes.

Nous ne connaissons pas toutes les façons qu’avaient les Incas d’utiliser leurs quipus ; ce qui est enregistré et ce que chaque couleur de corde représente nous échappe. Ces faisceaux de cordes nouées demeurent, en grande partie, un mystère. »
Source Internet.

 

1 réponse

Les commentaires sont fermés.