Solstice d’été

 

uum3utkbbfminmw-tpjsztj9rc

C’est à midi que les coureurs à pied du Foyer Rural de Saint Cannat ont franchi le pont de Trinquetaille, encouragés par les arlésiens qui se trouvaient là. À la Mairie, la Maintenance des Feux de la Saint Jean, en compagnie du Maire et de la XXI° Reine d’Arles, attendait avec impatience la flamme du Canigou. Née d’une flamme solaire en 1955, elle est conservée toute l’année au Castillet de Perpignan avant d’être régénérée au sommet du mont Canigou, puis remise par les Catalans aux « mainteneurs » provençaux qui se chargent d’en transmettre le feu alentour.

1da1whlbtytdczcq-g7jao8x9g4

Et ils étaient venus nombreux des quatre coins de l’horizon y allumer leur lanterne,  avant de s’en retourner dans
leurs villes et villages pour en embraser les bûchers destinés à illuminer la nuit de la Saint Jean.

jyjqrxmbuc5vxq2cavzcmkruugo

Sous les voûtes illustres de la salle des pas perdus de l’Hôtel de ville, entourée par les édiles de la ville, un grand nombre d’arlésiens, quelques belges venus spécialement et des touristes de passage,  la Reine d’Arles a lu, en provençal, le message  du Président de la Maintenance Provençale.

Et puis, dans l’émotion générale, la flamme a été transmise à ceux de Trets, du Cailar, d’Allauch, de Levens et de Carpentras, d’Istres, d’Aramon, de Grimaud, de La Ciotat et d’Entraigues, de Sorgues, Istres, Aubagne, de Sausset-les-Pins, de La Sainte-Victoire et de Pélissane, sans oublier ceux de Gap venus en vélo.

9cshzdsdvfubz-kvwjuwcz5cqa4

Un peu plus tard dans la journée c’est aux communes avoisinantes : à Fontvieille, Fourques, Gimeaux, Maussane, Mas-Thibert, Saint-Martin-de-Crau et Port-Saint-Louis-du-Rhône qu’elle a été transmise.

Avant de vous conter la soirée, laissez-moi vous rappeler cette fête du solstice d’été qui remonte à la nuit des temps.

Liée à l’origine au culte du soleil et à la célébration des moissons, cette fête fut placée par l’Eglise, au V° siècle, sous le signe de Jean-Baptiste.

Répandue dans toute l’Europe, elle avait pratiquement disparue à la fin de la deuxième guerre mondiale mais, depuis les années cinquante, elle renaît de ses cendres (!) un peu partout en Europe.

Dans le Sud de la France, ce sont les Catalans qui ont, les premiers, relancé la tradition (avec l’aide d’un arlésien, il faut le souligner). La Provence n’a pas tardé à emboîter le pas et le président de la Mantenènço provençalo di fio de la Sant-Jan peut écrire sans mentir aujourd’hui que la flamme du Canigou se répand :

De Barcilouno fin qu’à Gèno, dou païs niçard i despartamen li mai aliuencha de la cimo de vêntour, enjusqu’à la Gavoutino, en Souïsso, en Beugico…»

 

Bref, de Barcelone à Gène, du Pays Niçois aux départements les plus reculés, de la cime du Mont Ventoux jusqu’aux Hautes-Alpes, de la Suisse à Belgique… sans oublier Vintimille et la Principauté de Monaco !

Cette flamme du Canigou se veut avant tout un signe de paix, de fraternité et d’amitié ; de fête aussi réunissant petits et grands, de cultures et de traditions différentes,  autour des feux de la Saint Jean.

« Au fin cor di racino de nosti tradicioun, la sant-jan permet en touti de se retrouba.

Vilo et vilage, chasco annado fan perdura la festo.

Alestimen di fais, culido di flour et erbo de la sant-jan abrandon nosti cremadou et flourisson nosti font à la flamo dou mont Canogou.

Au son di galoubet e tambourin li mantenière de proveço e ‘aiours avivon la tradiciounal que recampo pichot et grand dins de foli farandoulo.* »

«Aux racines même de nos traditions, la Saint Jean permet à chacune et chacun d’entre nous de nous retrouver.

Villes et villages, chaque année, perpétuent la fête.

Confection des fagots, cueillettes des fleurs et herbes de la Saint Jean qui embrasent nos bûchers et fleurissent nos fontaines à la flamme du Mont Canigou.

Les mainteneurs de Provence et d’ailleurs animent au son des galoubets et des tambourins la traditionnelle fête qui rassemble petits et grands dans de folles farandoles. »

La fête, parlons-en. Le long du boulevard des Lices, le peuple du pays d’Arles est venu, nombreux, souvent en tenue traditionnelle, partager un repas tiré du sac et profiter des animations proposées par les associations locales :

danses traditionnelles,

présentation des vieux métiers (semailles et moissons)

et des herbes de la Saint Jean ramassées le matin même,

yvpe_dmqwxf7uchdoe8ggce_joe

en attendant 22 heures, c’est-à-dire l’heure à laquelle les villes et villages du Sud de la France embrasent leurs bûchers.

Un peu avant, et comme presque tout le monde, nous avons écrit sur un papier notre vœux pour l’année et nous l’avons fixé sur un fagot pour qu’il soit brûlé car, dit le proverbe : « Saint Jean brûle le mauvais et donne le bon. »

nwia89atysp9rf1fjmniiupfocc

Et puis nous sommes allés en cortège, derrière les musiciens de la Souco Tarascounenco,

chercher la flamme et la rapporter,

dmsjfilxnale-dmmujflnga8-pe

emmenés par une folle farandole conduite par le Maire et la Reine d’Arles jusqu’au brasier.

La Reine a de nouveau lu, en provençal, le message de la Saint Jean, une nouvelle fois l’Hymne de la Saint Jean a été interprété à la trompette,  puis le Maire et la Reine -vivant témoignage de cette singulière démocratie locale où royauté et république vont bras-dessus bras-dessous- ont de concert allumé le bûcher.

7cmms4qoxpxfitkicqexfr_iqoe

Il ne restait plus alors à la Reine et à ses demoiselles d’honneur qu’à déposer contre le feu les fagots chargés de nos vœux,

0edqzlqh9ekogguyayp5grk4idk

puis à ouvrir le bal en tournoyant autour des flammes.

wypyojnoyr_ddjn4ev5y2yr6fzy

Déjà les jeunes approchaient, impatients de sauter par-dessus le feu de la Saint Jean…

« Adounc qu’aquest vèspre la fèsto siegue bello e vivo la sant-jan… »

« Alors ce soir que la fête soit belle et vive la Saint-Jean… ! »

 

Avis aux amateurs ; la fête de la Saint Jean commence le 23 juin et se termine le 24 au matin.

 

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s