Santillana del Mar et les grottes d’Altamira : deux merveilles !

 

Les grottes d’Altamira se trouvent à 2 Km de Santillana del Mar.

 

Découvertes fortuitement en 1879 par un chasseur, ce n’est que dix ans plus tard que furent trouvées les peintures.

8smbtm-cxyl49urax7usvnmbery

tdh1hh-ae1_8itiqnhaogdimjxw

(Photos scannées)

Surnommée « la chapelle Sixtine de l’art rupestre » on y trouve des fresques polychromes datant de 15000 à 9500 ans avant J-C. Pour les protéger c’est une réplique que l’on nous montre, comme à Lascau. La grande salle des bisons est somptueuse. Le musée dans lequel elle est incluse est très bien fait et mérite une visite attentive et préalable.

  3kvtoyofw6atlkgfrtgqtakowoo

  (Photo scannée)


Un bien beau moment qui nous a rappelé le Périgord et nous a fait faire un impressionnant bond dans le temps à la faveur de portes lisses qui coulissent et vous propulsent d’une époque dans l’autre.

 

De Santillana del Mar, Sartre écrit, dans la Nausée, qu’elle est la plus jolie ville espagnole.

À visiter de préférence en fin de journée, c’est une cité médiévale admirablement conservée avec ses rues pavées dans lesquelles il faut flâner pour admirer les belles demeures à façades blasonnées et les maisons plus humbles mais de la même époque.

cgjh2aauz9pf8l5y55awag7of2e

À souligner : l’élégante plaza Mayor et, au milieu de la calle del Rio qui mène à la collégiale, un très vieux lavoir.

wfrst01vntqi2sugnhirdrbgy6s

Et à ne pas manquer : la Colegiata de Santa Juliana qui date du XII° siècle. Cet ensemble roman assez complexe, avec une église à trois absides et un cloître monumental, est superbe. Les pèlerins qui empruntaient le chemin de la côte ne manquaient pas de venir s’y recueillir.

osjsueshlycuaheizaphsriafg4

o7ev7ccbqg1xhve_4mmsvsp26u4

Nous sommes repartis avec des Sobaos, des pâtisseries au lait typiques du pays.

 

En suivant la côte jusqu’à Comillas, nous avons emprunté des routes très vertes avant de remonter au sud vers le pays des mines de fer et des ferronneries. C’est là que se trouve, perché au sommet d’une montagne, l’un des joyaux de la géologie mondiale : la grotte d’El Soplao, située sur l’emplacement d’une ancienne mine : la Florida. Ouverte au public en 2005, elle est considérée comme la « chapelle Sixtine du monde souterrain » – après celle de l’art rupestre et avant celle de l’art roman à Léon… C’est fou le nombre de chapelles Sixtine en Espagne Atlantique ! Ses concrétions d’un blanc immaculé qui fleurissent sur une terre ocre, riche en fer, et qui défient parfois les lois de la pesanteur, donnent des transparences roses du plus bel effet.

 lqgfxeqa1i0n5pac3moc6fgbhwu

   (Photo scannée)

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s