Nancy, bergamote et mirabelles

Au pays des mirabelles et des bonbons à la bergamote il y a une grande et belle ville qui ne fait parler d’elle que de loin en loin, mais toujours en bien.

 

Nous nous sommes arrêtés à Nancy parce que c’était sur notre chemin et que nous n’avons pas imaginé passer par là sans prendre le temps de jeter un coup d’œil à la place Stanislas, récemment redorée, et visiter le musée de l’Ecole de Nancy, haut lieu de l’Art Nouveau Français.

bjhgqexvb3_0xz4oiir7gsejaus

   

Heureuse décision qui nous a permis de découvrir très rapidement – trop rapidement – une ville aux charmes multiples.

   

fonue3hlmmdpuzhuiry4syarw8e

Entre la vieille ville et l’espace XVIII° siècle d’abord, où nous avons musardé de la porte de la Craffe à la place Stanislas en passant par l’Eglise des Cordeliers, le Palais Ducal et la place de la Carrière que borde le parc de la Pépinière…

8k_mqto0ockpedsy4s-rp80f0l4

Sans oublier la halte obligatoire dans une des pâtisseries de Nancy pour y faire provision de quelques-unes de ses spécialités ; délicieux chocolats à la liqueur de mirabelle, succulents macarons, exquis bonbons à la bergamote et inoubliables mirabelles glacées !

 

xrehlnxechuj7qszlr0qxv05iqg

Nettoyée, redorée, débarrassée des voitures qui l’encombraient, la place Stanislas est resplendissante et l’on comprend qu’elle fut considérée comme la plus belle place Royale d’Europe et qu’elle ait été, avec tout l’espace XVIII° siècle dont elle est le joyau, inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

Le fait qu’elle cache derrière sa forme régulière en rectangle à pans coupés une secrète dissymétrie (allez-y, vous comprendrez) ajoute à sa beauté une étrangeté discrète qui amplifie l’émotion esthétique. Une vraie réussite.

 

fhho0zmwp6vs_ov_apr8o1palc8

Mais Nancy, c’est aussi le musée de l’Ecole éponyme (comme on dit aujourd’hui) qui fut à l’origine du « Modern style » français. On y trouve, dans une résidence cossue de l’époque, au cœur d’un parc réhabilité en 1999 et restituant les ambiances végétales du début du siècle, une abondante collection d’œuvres caractéristiques de l’école : meubles, reliures, affiches et dessins, verreries, faïences et vitraux où triomphent la ligne courbe et la profusion ornementale inspirées par l’étude de la nature, spécialement des végétaux.

 

Une merveille.

 

imu7jtbye2kyier1j93wwlx7yyi 

Sincèrement, en passant par la Lorraine – avec ou sans sabots–, il ne faut pas craindre les capitaines et consacrer au moins deux jours à cette ancienne ville de garnison. Elle le mérite d’autant plus que ses habitants sont des plus avenants, toujours souriants et empressés à rendre service aux touristes déboussolés

Pour un avant-goût virtuel il suffit de  cliquer ICI.

 

 

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s