La chapelle Matisse

Ce n’est pas parce que nous revenions d’un court séjour sur la côte ligure que nous nous sommes arrêtés à Vence, cette antique cité romaine de Vintium fondée par les Ligures.

 

h0vq1519imcn9rkwhc3hjwvewtkIl y a quelques années, redescendant de la Fondation Maeght et encore envoûtés par les hommes qui marchent de Giacometti (et par tout le reste ; c’est un des plus beaux sites consacrés à l’art moderne que nous connaissions), nous avions voulu visiter la « chapelle Matisse » à Vence, mais nous étions heurtés à une porte close… Et malgré la visite, quelques heures plus tard, du musée Matisse sur les hauts de Cimiez, à Nice, il nous en restait une certaine frustration.

 

Car au pays des roses, des œillets, des violettes et des mimosas, entourée d’oliviers, d’orangers et de citronniers, Vence offre plus, aux visiteurs, que son vieux bourg pittoresque : la chapelle du Rosaire des Dominicaines de Vence qui à elle seule « vaut le voyage » même si le Michelin ne le dit pas.

 

Henri Matisse, qui l’a conçue et décorée de 1947 à 1951 – au grand dam de Picasso qui ne jwssg2lqru2t_cfleqyouyhvvoqtolérait pas l’engouement des artistes de son époque pour la décoration des églises – disait de cette chapelle : « Je la considère, malgré toutes ses imperfections, comme mon chef-d’œuvre. » Sans être tout aussi catégorique – il a fait tant de belles choses – nous dirons que cette petite chapelle fait incontestablement partie de ses chefs-d’œuvre. 

 

Sur fond de simplicité et de blancheur immaculée, Matisse éclaire de vitraux au décor floral jaune citron, vert bouteille et bleu outre-mer un Saint Dominique pressant une Bible sur son coeur, une Vierge à l’Enfant environnée de fleurs et un extraordinaire chemin de croix, l’ensemble brossé à grands trait noirs sur fond de céramiques blanches.

 

flm8z5zhbd1urd5yojmka6mbdfuNous sommes arrivés juste à temps pour profiter des commentaires  éclairés d’une sœur autoritaire et enthousiaste qui nous a tout dit du sens caché derrière chaque détail. Cela nous a permis de comprendre, entre autres, que c’est pour mieux signifier l’ordre des Dominicains que Saint Dominique est représenté sans visage et que l’autel, tourné vers l’Est, est placé de biais à la croisée des stalles des sœurs Dominicaines et de la nef réservée aux fidèles pour permettre au prêtre de dire la messe quasiment face aux unes et aux autres.

D’une manière générale, le mobilier, les objets et les vêtements liturgiques, la porte du eispswl3b7si2qq4sjfbalyyzj8confessionnal inspiré des moucharabiehs, tout a été pensé et dessiné par Matisse ce qui donne à l’ensemble une merveilleuse harmonie.

 

Deux choses ont retenu plus particulièrement notre attention.

 

Le chemin de croix regroupé, comme en désordre, sur le mur du fond où il décrit non pas une procession mais une étrange et chaotique ascension vers le calvaire qui culmine au sommet de la composition. Les scènes à peine suggérées y trouvent une force exceptionnelle.

 

Et puis les vitraux… magnifiques !

 

9njwxxrwlijuhkawxcokaorde6wLe jaune seulement translucide qui éclaire la chapelle ; le bleu et le vert transparents qui l’illumine, la colore et l’ouvre sur un monde extérieur transfiguré… Matisse est parvenu à apprivoiser la lumière pour qu’elle donne couleur et vie à un intérieur noir et blanc dont la présence mystérieuse va, à notre sens, bien au-delà du message biblique.

 

Nous sommes au cœur d’une œuvre d’art.   

 

Alors, certes, les sœurs Dominicaines ont raison de rappeler que ce n’est pas un musée mais une vng4ileyrcs8rnoco0xkuwvzyzmchapelle. Elles ont raison de nous expliquer la dimension symbolique, apostolique et romaine du moindre détail conçu par Matisse car cela enrichit notre regard et nous permet de mieux percevoir et admirer, derrière la simplicité des moyens employés, le talent de l’artiste.

 

Mais cette chapelle est bien plus qu’un édifice religieux ; c’est un chef-d’œuvre de l’art moderne dont la beauté s’impose à tous, par-delà les croyances de chacun.

 

Vous l’avez compris, nous sommes sortis éblouis. Allez-y !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s