Une promenade à Veules les Roses

e1hv4bcezh2bk-bnua7ws5qz8xe

 

Veules les Roses passe pour l’un des plus beaux villages de la côte d’Albâtre en Normandie et il y a du vrai dans cette affirmation.


Avec ses moulins qui bordent la Veules, aujourd’hui considérée comme  le fleuve le plus court de France (guère plus d’un kilomètre), et ses cressonnières, malgré les destructions de la dernière guerre, le village ne manque pas de charme.


On y retrouve, cachées parmi les fleurs, les traces d’un passé florissant dont témoignent les nombreux moulins, ce qui reste des cressonnières, de belles et anciennes chaumières et les villas de style balnéaire qui ont résisté à la bataille du 12 juin 1940.


En longeant la Veules de sa source à son embouchure, on comprend qu’Anaïs Auber – de la Comédie Française – y ait soigné ses peines de cœur dans les années 1920 avant d’y attirer le petit monde de la belle époque.

Il eut été dommage de ne pas faire le détour !