25/10/2009 : une journée chez Léa

Dimanche 25 octobre, c’est enfin la journée tant attendue chez Léa ! Nous sommes 8, installées autour de la table dans la véranda,  pour un premier cours, le cours d’initiation. Toutes 8 un peu intimidées, ravies d’être là et ouvrant de grands yeux pour observer tout ce qui nous entoure. Les lieux ne nous sont pas inconnus, nous les avons déjà vus dans les livres de Léa. 

Nous apprenons tout d’abord à monter le tissu sur le métier. Léa va de l’une à l’autre. Les langues se délient, les rires fusent, la bonne humeur gagne. Grand moment : le choix des couleurs pour les fils, les rubans… La véranda se transforme en caverne d’Ali Baba et chacAune puise dans les malles aux trésors. Nous attaquons notre broderie, tout le monde a choisi un coeur, et petit-à-petit des branchages au point de tige s’élancent à l’assaut du motif. Léa nous prodigue ses conseils. C’est nouveau pour nous ce travail sur métier, il faut veiller à positionner les mains correctement, une dessus, l’autre sous le métier. Après quelques branches, ça y est le geste est presque naturel… Les mains s’activent, les doigt frétillent, les aiguilles dansent.

Et la journée s’écoule. Après le point de tige, les feuilles au ruban, les boutons de rose et les roses épanouies de diverses couleurs… « Osez les mélanges, les contrastes, regardez la nature, auriez-vous pensé à mélanger ces deux couleurs ? Et pourtant, la nature le fait ». Le point est un peu raté ? « Aucune importance, de l’erreur naît la créativité. Ajoutez quelques points de noeud, trois points lancés là… et voilà ! C’est très joli !! »



fjx3xcvqzj5ygbz_dc7a3zwzfio

A la fin de la journée -qui a passé bien trop vite- nous formons une bonne petite équipe, soudée par une même passion et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous décidons de nous revoir au mois de mai pour un autre cours. Nous apprendrons les œillets brodés au ruban…

Quelle joie ! Quel honneur ! Nous faisons maintenant partie des élèves de Léa ! Nous repartons avec notre ouvrage inachevé. « N’attendez pas, Mesdames, il faut pratiquer très vite pour ne pas oublier ! »

Euh, bon ! J’ai quand même une semaine de vacances itinérantes devant moi, plein de belles choses à découvrir et la petite famille qui nous attend. Je crois que ma broderie patientera un peu… D’ailleurs, si nous commencions par nous promener autour de chez Léa ?

1 réponse

Les commentaires sont fermés.