Promenade sur le sommet de l’Europe

 

kdrhllmkcvtb78peqxdolvt6lpe

Une journée inoubliable !

Pour ne pas perdre trop de temps dans la file d’attente, toujours très longue au mois d’août, nous avions réservé l’avant veille des places dans la cabine de 8h50, bien décidés à nous rendre, via l’Aiguille du midi, jusqu’à la pointe Helbronner en Italie et à redescendre, en marchant du Plan de l’Aiguille jusqu’à la Mer de Glace, avant de prendre le petit train du Montenvers.

 

Après un réveil « aux aurores » et une route sans histoire, nous sommes arrivés juste à temps pour prendre la benne. Un ciel bleu, peu de vent, les conditions étaient idéales. L’ascension est fulgurante et tout de même impressionnante. On part de 1 035 mètres pour gagner le Plan de l’Aiguille, à 2 317 mètres, où l’on change de cabine avant d’atteindre – très vite – l’Aiguille du Midi qui culmine à 3 842 mètres. L’arrivée est saisissante : la cabine accrochée à son fil, monte littéralement à la verticale le long de l’Aiguille que l’on pourrait presque toucher si l’on tendait la main… Au risque de déranger les alpinistes qui, défiant le vide, escaladent ce piton simplement encordés !

 

Nous voici dans le domaine de la haute montagne normalement réservé aux initiés biens entraînés. Mais pas question de s’arrêter là ; nous visiterons au retour. La télécabine Panoramic Mont-Blanc nous attend pour nous emmener jusqu’en Italie.


Ici, on ne monte plus à 50 dans une énorme benne. Ce sont de petites coquilles de 4 places qui, par groupe de trois, vont nous emmener jusqu’à la pointe Helbronner (3 462 m) en survolant pendant plus d’une demi-heure le haut de la Mer de Glace et le glacier du Géant.
Sur notre droite, nous surplombant de  presque 100 mètres, le Dôme du Goûter (4 304 m), le Mont Blanc (4 810 m aux dernières nouvelles), le Mont Maudit (4 365 m), le Mont Blanc du Tacul (4 248 m).


A 1 000 mètres sous nos pieds, un océan de séracs et de crevasses avec, par endroits, de tous petits points : les marcheurs encordés et les tentes des bivouacs…
Honnêtement, rares sont ceux qui passent le « Gros Rognon » – un pic à mi-parcours sur lequel est érigé l’un des deux pylônes intermédiaires (le second est suspendu entre deux montagnes !) – sans ressentir, balancement de la cabine aidant, un petit pincement à l’estomac. « Y’a du gaz ! ». Mais bon, comme on dit par ici, « faut pas y craindre !!!». Le fil qui supporte les cabines n’a été coupé qu’une seule fois depuis son installation… Un pilote d’avion distrait si ma mémoire est bonne !


Vingt minutes pour admirer un paysage à couper le souffle et c’est reparti pour la France ! Cette fois-ci le Mont Blanc est à gauche et l’on peut admirer l’Aiguille du Midi et, sur sa gauche, l’arête et le refuge des Cosmiques avec, tout autour, une nuée d’alpinistes..
Cette fois nous prenons le temps de visiter et d’aller, d’une plate-forme à l’autre, admirer les points de vue sur la montagne et la vallée de Chamonix. Deux adjectifs s’imposent : sublime et vertigineux !


Le téléphérique nous redescend ensuite jusqu’au Plan de l’Aiguille. Une courte halte pour nous restaurer d’un repas sorti du sac et nous partons à pied pour une promenade de deux heures qui nous mène jusqu’au Signal puis au Montenvers (1 913 m) face à la Mer de Glace. C’est presque horizontal sauf que ça descend très vite au début et remonte très fort jusqu’au Signal  avant de redescendre la pente bien raide qui conduit à la Mer de Glace…


A comparer les anciennes photos au tableau qui s’offre à nos yeux une chose est sûre : le glacier n’est plus ce qu’il était. Mais il reste tout de même magnifique avec, au-dessus de lui, des aiguilles fameuses dans lesquelles se sont illustrés les grands alpinistes de l’après-guerre. Les Grands Jorasses, ça vous dit quelque chose ?


C’est finalement par l’un des derniers trains que nous sommes revenus à Chamonix en admirant, de l’autre côté de la vallée, les Aiguilles-Rouges…

 

Une longue journée qui nous laissera des souvenirs impérissables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s